20 minutes ou l’obsession des origines(Courrier envoyé au quotidien « 20minutes » )

Mesdames, messieurs, les journalistes du quotidien gratuit « 20 minutes »*,

Je remplis ces quelques lignes afin de vous témoigner toute ma reconnaissance. Tout d’abord, il vous faut savoir que la naissance du journal a signifié pour moi une économie quotidienne de quelques centimes d’euros dans l’achat d’un journal payant que j’ai pu réinvestir dans un cappuccino de la machine à café de mon boulot!
D’autre part, la lecture de « 20 minutes » est une heureuse session de rattrapage au matraquage publicitaire quil m’arrive parfois de rater en introduction de ma séance ciné par mon manque de ponctualité. Sans oublier qu’elle est aussi un remède à ma difficulté à apprécier les affiches publicitaires -format 5 x 3 M – collées sur les murs du métro (mon oeil myope a du mal à les atteindre à travers la vitre de la rame)!
Et enfin, c’est toujours un bonheur de m’y plonger lorsque je veux me détourner des sollicitations des misérables qui font la manche…C’est que je suis occupée moi!

Je regrette seulement de ne pas vous connaître assez, vous, mes compagnons du matin, intimes par la fréquence de nos contacts. L’association à laquelle j’appartiens sait quel soin vous apportez à la description des personnes qui font l' »actualité » de ce pays. La mention des origines géographiques apparaît régulièrement dans vos colonnes!

Par exemple, une certaine Armelle Le Goff a signé le 16 octobre dernier un article dans lequel elle a apprend aux lecteurs que Hanane franco-marocaine et Samia, franco-algérienne étaient accusées d’assistance à l’immigration clandestine vers le Royaume Uni. Deux clandestins chinois se trouvaient dans le coffre de leur voiture lors de leur arrivée sur la terre anglaise.
Dans l’édition du 3 octobre, sous le titre « Insolite », vous signalez qu’un policier roumain a été arrêté alors qu’il roulait à contresens sur la bande d’arrêt d’urgence de l’A4.
Ou encore, dans la rubrique « Grand paris », on est renseigné en vrac sur l’agression d’une jeune fille d’origine pakistanaise (édition du 16 octobre); la mort d’un gérant de bar d’origine cambodgienne (8 octobre) à Montreuil (93); l’arrestation d’une sri-lankaise de 46 ans pour l’assassinat de son concubin (25 septembre). Le dernier exemple que je choisirais, alors qu’il y a tant d’autres, est l’arrestation d’un jeune homme de 22 ans d’origine portugaise suspecté d’être le chef d’un groupe de trafiquants de drogues (15 octobre). Cette information nous était courageusement livrée (au prix d’une enquête, sans nul doute, dangereuse) par Michaël Hadjenberg.

Je lève donc mon verre à mes correspondants spéciaux Michaël, Armelle, et vos autres collègues journalistes de la rédaction. Afin donc de vous connaître mieux, serait-il possible de préciser dans vos colonnes la mention de vos propres origines ? Si une origine peut expliquer le fait divers le plus sordide, une autre peut certainement expliquer l’excellence journalistique! Je vous remercie de diffuser ces informations de première importance! Des mauvaises langues ont accusé à tort les média d’avoir amené un candidat développant des thèses racistes au second tour des élections présidentielles en 2002. Du venin, rien que du venin!

N.B, lectrice d’origine Indivisible

P.S: j’aimerais vous croiser afin que vous me dédicaciez une de ces éditions que je conserve précieusement.

distribué dans les grandes villes françaises et que lisent de nombreux usagers des transports.
site : www.20minutes.fr

A lire aussi...