A ce qu’il paraît les Français ne sont pas racistes…

Yannick Noah

Quand le JDD et l’Ifop ont sorti le top 50 des personnalités préférées des Français, j’ai été ravi d’entendre que 6 des 10 premières personnalités étaient des Français descendant de l’immigration post-coloniale. Yannick Noah (1er), Zinédine Zidane (2ème), Omar Sy (2ème), Gad Elmaleh (5ème), Jamel Debbouze (7ème) et Dany Boon (8ème). Ça sonnait au départ comme un pied de nez à la politique raciste menée par le gouvernement. Si ce top 50 était un indicateur du degré de racisme en France, nous serions bien obligé d’acquiescer aux propos de Jacques Rancière quand il explique que le racisme loin d’être une passion populaire est bien une raison froide des élites politiques et médiatiques au pouvoir. Mieux que ça, en fouillant dans les statistiques, on se rend compte que ce n’est que pour les partisans de la droite ou les séniors que ce chiffre tombe à 2 ! Le préjugé du racisme des personnes âgées de droite se vérifierait-il ou faudrait-il chercher un meilleur indicateur de non-racisme ?

Ce podium prouverait ainsi une bonne fois pour toute que les Français ne sont pas racistes. C’est d’ailleurs ce que j’ai vu mardi soir dans l’émission Ce Soir Ou Jamais sur France 3, lu dans l’interview du sociologue Jean Viard sur Le JDD et entendu sur Carrément Brunet sur RMC. Ce qu’on pourrait en conclure c’est que nul besoin pour le gouvernement et la droite d’instrumentaliser le racisme à des fins électorales puisqu’il n’existe pas ! J’avais déjà écrit un article sur l’élection de Malika Ménard comme Miss France 2010. Qui se souvient encore d’elle ? Le prénom de cette Française d’origine Algérienne pieds noir prise à tort pour une Française d’origine Algérienne musulmane avait fait alors beaucoup coulé d’encre. J’avais défendu l’idée que son élection prouvait ici aussi que les Français étaient bien moins racistes que leurs gouvernants.

Mais alors comment expliquer les 20% du Front National, la popularité des thématiques islamophobes, le silence complet sur les agissements du gouvernement Français en Afrique, la peur des habitants des quartiers populaires, et le consentement à la chasse à l’immigré non-européen ? La réalité est souvent amère. En réalité, affirmer que les Français ne sont pas racistes parce qu’ils aiment Omar Sy, Yannick Noah, Jamel Debbouze ou Zinedine Zidane (les plus non-blancs de la bande des 7) est l’équivalent people du banal « Je ne suis pas raciste mon meilleur ami est un Arabe. ». Il n’y a rien qui ne ressemble plus à du déni de racisme banal que du déni de racisme sociétal… D’ailleurs dire que « les Français » ne sont pas racistes comme si parmi les Français il n’y avait pas de non-blancs, victimes du racisme, n’est-ce pas encore une fois exclure de la francité les non-blancs ? Et puis, si l’on regarde de près les personnalités non-blanches appréciées, on se rend compte rapidement d’une chose. Parmi elles, pas de « black » trop africain, pas de musulman trop visible, pas de jeune trop banlieue. Tous sont aussi politiquement lisses que des fesses de bébé. Leur popularité serait-elle liée au fait qu’ils incarnent tous la figure du modèle d’intégration, celui du « bon » Noir, Arabe ou jeune de banlieue qui se serait assimilé, intégré ?

Alors pour finir, bien sûr que je me réjouis de cette petite victoire symbolique en ces temps moroses. Mais elle me laisse un goût amer dans la bouche quand elle est exploitée pour nier la réalité d’un racisme ordinaire, dont la responsabilité incombe sans aucun doute au gouvernement, certainement aux élites politiques et médiatiques, probablement au racisme structurel mais également à chacun d’entre nous, citoyen de ce pays. Quelle différence y a-t-il entre le raciste et celui qui tout en le condamnant verbalement se dédouane de toute forme de lutte concrète en invoquant un sondage ? Agir au quotidien pour refuser le racisme est de notre responsabilité, quelque soit notre couleur, notre origine ou notre religion réelle ou supposée.

Bader pour Les Indivisibles

A lire aussi...

11 Réponses

  1. yohan dit :

    faut leur faire que des métisses a ces cons ils seront bien emmerdés quand y’aura des  » Bintou Delamotte  » ils seront égarés les pauvres..HAHAHA

    L’intolérance stagne le métissage c’est un zèbre qui galope –  » despo rutti  » .

    • Bader dit :

      Malheureusement ça a déjà été essayé aux Antilles, et ça n’a fait que crée une hiérarchie supplémentaires, les blancs en haut, les métisses au milieu, et les noirs noirs en bas… Il y a aujourd’hui de nombreux noirs avec des prénoms voire des noms français catho-laïques mais ils restent toujours autant discriminés. Thierry Henry, Nicolas Anelka ou Lilian Thuram sont des personnalités françaises noires qui n’ont pas la popularité de bien d’autres, et ce n’est pas du qu’à leur personnalité…

      • Alain dit :

        « faut leur faire que des métisses a ces cons… »
        pauvre chéri… vous n’aimez pas les blancs, c’est pas grave… on fera sans vous.
        LUTTONS CONTRE LE RACISME ?c’est une blague ?

  2. Attention!!!sondage a prndre avec des pincettes!!! Que les quelques Stars black ou Beur ne soient pas les « arbres qui cachent la forêt des préjugés » quotidiens que subissent les minorités visibles…

  3. laurence dit :

    une phrase m’interpelle: « Parmi elles, pas de « black » trop africain, pas de musulman trop visible, pas de jeune trop banlieue. » …. je suis peut être naïve, mais c’est quoi un black africain si Omar Sy n’est pas un black africain? c’est quoi un jeune de banlieue si Zidane ou Sy ne sont pas des gens de banlieue? ne serait on pas en train de nous rapprocher du discours des afro américains qui trouvaient Barack Obama « pas assez noir » pour voter pour lui? je ne comprends pas, en fait…je ne nie pas qu’il y a du racisme, dans tous les sens, mais je serai curieuse de savoir quel est le pourcentage de gens qui votent FN et qui ont vraiment cotoyé des étrangers. rappelez vous en 2002, dans ce petit village français, qui avait voté FN a 97%, alors qu’il n’avait jamais vu un seul étranger s’installer, à part peut etre le facteur, qui etait antillais….oui mais la télé, elle, disait que les arabes et les noirs brulaient des voitures, la haut à Paris, donc ils ont eu peur que ça arrive chez eux…ne sous estimez pas le pouvoir des médias….

    • Bader dit :

      Les Indivisibles se sont créés sur la base du constat que le racisme perdurait y compris avec des gens qui « cotoyaient des étrangers » ne seraient-ce que parce qu’ils parlent de leurs concitoyens Noirs, Arabes, Musulmans Asiatiques comme étrangers… Le FN, et Le Pen se nourissent d’un racisme qui existe dans toute la société. Le problème du racisme ne peut être réduit à une minorité d’extrémistes qui n’auraient d’ailleurs aucun poids s’ils n’étaient pas encouragés par les élites intellectuelles, médiatiques et politiques et le reste de la société.

      Il ne s’agit pas de dire qu’Omar Sy n’est pas assez noir, ou pas assez africain, mais qu’il y a un tri EXPLICITE où ceux qui le sont « trop » sont exclus, marginalisés, discriminés. Pire que celà, ils sont sommés de s’intégrer, d’évoluer vers la « norme » blanche et catho-laïque.

  4. laurence dit :

    ps: je reverais d’avoir un Omar Sy comme voisin, cela fait il de moi une francaise facho?

  5. lamme dit :

    d abord supprimer le mot race de la constitution
    alors seuleument un long processus se mettra en place
    je crois a la diversitee car un don du sang peut sauver une vie peu importe d ou il viens
    l histoire nous enseigne a toutes et a tous que les origines de l hommes sont africaines j en suis tres fiers
    un fils de flamand francais et de flamande belge

  6. InternetDev dit :

    A ce qu’il paraît …… « Le bruit est l’odeur » de Chirac n’est pas la seule chose qui l’aurait fait gagner en 2002. A ce qu’il paraît, Valls n’aurait pas demandé plus de Whites, avec l’aide de Trierweiller, en 2009 ?

    A ce qu’il paraît la France serait le pays des droits de l’homme !!! Enfin… à ce qu’il paraît …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *