Adopter un enfant ou adopter la loi ? La loi sur l’immigration ou le gen-ie politique!

Une loi actuellement à l’étude veut imposer aux immigrés étrangers un contrôle génétique de leur parenté dans le cadre du regroupement familial. S’il est possible qu’un petit nombre d’immigrés fasse entrer sur le territoire français des enfants qui ne sont pas biologiquement les leurs dans le but de leur offrir un avenir meilleur, et alors ? M. Sarkozy n’a pas révisé le chapitre «famille » de son manuel de culture et d’art de vivre « People » (Éditions « Achète », 2007) ! Lui qui excelle habituellement dans cette discipline y apprendra qu’actuellement, dans le star-system, l’adoption par des célébrités de jeunes enfants africains et asiatiques promis à la misère est à la mode. (en vrac : Madonna, Angelina Jolie, l’ « ami » Johnny Halliday, etc.)

A moins qu’encore une fois, la question « immigrée » serve à justifier les salaires de nombre d’entre nos gouvernants et députés. Si les immigrés extra-européens n’ont pas le droit de vote, on vote en revanche beaucoup à leur sujet : ainsi, le Président veut faire voter cette énième loi sur (contre) l’immigration, alors que chercheurs et associations affirment que le temps n’est pas laissé pour connaître les effets de la précédente. Dans ce projet, le contrôle de l’immigration (d’étrangers) se mélange allégrement à la mesure des discriminations, par l’autorisation de statistiques ethniques. Quel rapport ? N’est-ce pas la preuve que le ministère d’Hortefeux assigne les Français (non-« blancs ») également concernés par les discriminations ethno-raciales à une identité étrangère ?

Notre Président souhaite désormais des immigrés sans famille et à la recherche d’un emploi, comme si avoir une famille rendait les immigrés inaptes au travail et prêts à se gaver d’allocations… à moins que la famille ne pose problème parce qu’elle protège contre une expulsion le jour où l’utilité économique n’est plus aussi évidente ?

D’ailleurs, comment les chefs politiques peuvent soupçonner les migrants de fabriquer de fausses identités alors que c’est une pratique dont ils sont spécialistes… Explications : à entendre toutes les personnes qui s’en réclament, Jaurès ou De Gaulle ont plus d’enfants qu’il n’est humainement possible ! Et si les tests génétiques permettaient de vérifier leur filiation aux pères dont ils se réclament, il y a fort à parier que nombre des dirigeants « gaullistes », « socialistes » ou « communistes » (entres autres) seraient recalés ! (Oh ! Mais M. Sarkozy, avec tout son pouvoir, va peut être ordonner bientôt au génome humain de dévoiler, outre les tendances suicidaires et pédophiles, les tendances politiques des personnes…). D’autre part, on ignore tous la véritable raison pour laquelle de nombreux de candidats aux élections ne tiennent pas leurs promesses de campagne une fois élus. Le candidat et l’élu ne sont en fait … pas les mêmes personnes. Un sosie prend la fonction du candidat victorieux qui va se reposer. On comprendrait le subterfuge, si on testait l’ADN de nos chefs politiques, avant et après l’élection ! C’est malhonnête, c’est sûr ! Mais les étrangers résidant actuellement sur notre territoire (ainsi que nombre de Français) auraient intérêt à ce qu’un pauvre petit barbier* opprimé prenne la place de notre actuel Président…

Sérieusement, combien le gouvernement croit-il trouver de fraudeurs parmi ces gens qui s’apprêtent à vivre un changement et des séparations très violentes en migrant vers la France? Cette loi ne servira qu’à humilier davantage les étrangers et également, les Français (bien naïfs sont ceux qui croient y échapper) au moment de refaire leurs papiers d’identité. Récemment, on a obligé une vieille femme à sortir sa carte d’identité juive remise par les autorités de Vichy pour prouver qu’elle était bien française. La lutte contre la fraude vaut-elle ce prix ? … Évidemment, puisque les tests ADN serviront aussi à identifier les porteurs du gène pédophile, et bientôt pourquoi pas les délinquants ! Donner corps aux pires cauchemars de science-fiction dans l’indifférence générale, Mesdames, Messieurs du gouvernement, quel gén-ie politique !

*référence au film de 1940 « Le dictateur » de Charlie Chaplin

Jérémy et Noria pour les Indivisibles

A lire aussi...