COMMUNIQUE : Cahier de vacances antiraciste pour les députés

Les Indivisibles profitent de ces vacances d’été pour proposer à travers une vaste opération, un cahier de vacances que nous avons adressé aujourd’hui à chacun de nos chers députés. Ces devoirs d’été leurs permettront de se perfectionner dans la lutte contre les préjugés ethno-raciaux et en premier lieu, celui qui nie ou dévalorise l’identité française de certains citoyens en raison de leur faciès, de leur nom ou de leur pratique religieuse. Préjugés que les Indivisibles ont pour mission de déconstruire grâce à l’humour depuis janvier 2007.

D’ailleurs parmi ces députés, nombreux sont ceux qui en ont bien besoin. En effet le 17 mars 2009, le grand gagnant des Y’A Bon Awards (qui primaient les plus savoureux propos porteurs de préjugés et réflexions racistes) était Eric Raoult, député-Maire du Raincy (93), lauréat du plus convoité des « Y’a bon » : le prix pour l’ensemble de son œuvre.

Malheureusement il n’est pas la seule personnalité politique qui s’est illustrée pendant cette cérémonie: parlementaires, maires, ministres et même Présidents de la République se sont disputé les « Y’a bon » dans des catégories dont le nom laisse augurer de la teneur des propos, parmi eux :

PRIX « LE BRUIT ET L’ODEUR »
Luc Ferry, (Ancien Ministre de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche)

PRIX « LES ENVAHISSEURS »
Sylvie Noakovitch (A l’époque candidate UMP dans le Val-d’Oise)

Durant notre travail de veille, nous avons également relevé de la forte présence de personnalités politiques parmi les cancres. Récemment nous avons notamment relevé les propos d’Alain Destrem, conseiller UMP de Paris, sur Ségolène Royal et les femmes en boubou, d’Henri Guaino sur l’absence du Président de la République Nicolas Sarkozy aux commémorations de la fin de l’esclavage, ainsi que de Manuel Valls, député-maire d’Evry, sur la mauvaise image de sa ville due à la forte présence des personnes racialisées (non-blanches) à une brocante.

C’est pourquoi nous avons voulu mettre les députés face à leurs responsabilités en les invitant à la vigilance et au respect des valeurs de notre Charte dans un cahier de vacances que nous avons adressé à chacun des 577 députés aujourd’hui. Nous leur y expliquons de façon ludique notre cause, nos actions ainsi que le résultat de l’évènement médiatique que fut les Y’A Bon Awards en espérant que ces devoirs de vacances leur éviteront de figurer parmi les prochains lauréats.

Les Indivisibles
www.lesindivisibles.fr

A lire aussi...