COMMUNIQUE – UMPthon : aidons Roselyne et Sylvie !

Alors que ses collègues masculins du gouvernement la soupçonnaient de ne devoir son poste de ministre qu’à l’obligation de quota paritaire, Roselyne Bachelot contre-attaque en dénonçant l’injustice dont elle s’estime victime : désormais, la condition féminine ne serait plus un critère suffisant pour garantir une place en vue au sein du gouvernement ou du parti. Selon ses propos indignés, il semble, en effet que Roselyne soit loin d’être la mieux lotie de son camp. En parlant de Rama Yade, elle affirme : « Elle est femme et noire, elle va être promue. Heureusement qu’elle n’est pas lesbienne et handicapée, elle serait Premier Ministre ! ». En réalité, la rapidité de l’ascension politique de sa camarade de parti ne serait due qu’à un don de la nature, sa couleur de peau! Pire encore, Roselyne ne peut se prévaloir d’aucun des atouts en vogue tels que l’homosexualité et le handicap qui cumulés à son genre lui aurait – croit elle – permis de prétendre à de plus hautes fonctions. Quelle tristesse de voir tous ses rêves de gloire s’envoler en fumée!

Nous Indivisibles, solidaires de cette ministre lésée par trop de «normalité», demandons à tous nos concitoyens de participer à une collecte nationale de handicaps susceptibles de booster la carrière de notre ministre de la Santé, de la Jeunesse et des Sports. Vous avez de la mélanine en stock, des pieds-bots et des béquilles à revendre ? Votre meilleure amie fantasme sur Roselyne Bachelot ? N’attendez plus, envoyez-nous vos dons !

Sylvie Noachovitch avocate et candidate malheureuse aux élections législatives, souffre quant à elle d’être cantonnée au régime monogame, faute de disposer d’un choix d’amants à la hauteur de ses exigences En effet, comme elle le décrit avec poésie : « (à Sarcelles) il n’y a que des Noirs et des Arabes. L’idée de coucher avec l’un d’entre eux (la) répugne ». Pauvre Sylvie! Nous Indivisibles, attristés devant tant de misère sexuelle, réclamons l’affrètement d’un car d’hommes « non répugnants » au départ des quartiers chics en vue du repeuplement des terres sarrasines… euh… sarcelloises. Avis aux volontaires !

Ces deux histoires « drôles » étant tirées de faits réels et portées à la connaissance du public, on peut faire le choix d’aider ces personnes… ou de les sanctionner.

En 2007, il se trouve encore des élu-e-s de la République et des prétendant-e-s à le devenir, capables d’insulter leur concitoyens au mépris des valeurs les plus fondamentales de l’humanisme et de la République qu’ils-elles sont censé-e-s incarner. A l’heure où le gouvernement nouvellement nommé se prévaut de « diversité », nous réclamons, au nom de l’égalité, et du respect de tous-tes que ces personnalités publiques soient sanctionnées pour avoir tenu de tels propos.

Noria Belgherri, Rokhaya Diallo et Sébastien El Beze pour Les Indivisibles

A lire aussi...