Le parfumeur qui pue !

On est toujours surpris par l’intransigeance de certains, même lorsqu’une personne au dessus de tout soupçon prononce une malheureuse blague, même pas, un tout petit jeu de mot innocent !

Monsieur Guerlain n’a jamais et en aucun cas voulu stigmatiser les « nègres » par leur incapacité à travailler ou mieux à vouloir travailler.
Et si certains ont pris ses déclarations au pied de la lettre, ils se sont bien évidemment trompés.

Jean-Paul Guerlain a démontré tout au long de sa brillante carrière de parfumeur d’abord et de chef d’entreprise ensuite qu’il reconnait aux nègres un certain sens du travail et du sacrifice !
Et oui, ayant compris que la France n’est pas seulement un hexagone (charte des indivisibles – une preuve), Jean-Paul Guerlain pour bien évidemment plus de fraicheur locale, plus d’authenticité, plus de goût, plus de justice territoriale aussi est parti s’établir à Mayotte(2) où sa production est délocalisée.

Ensuite, afin de parfaire son diplôme de dirigeant d’entreprise, il a préféré embaucher non pas la main d’oeuvre locale dans sa plantation mais bien des ouvriers sans-papiers originaires d’autres îles des Comores.

Oui, vous avez bien lu : une plantation, des nègres, une main d’oeuvre locale, des clandestins… ne vous y trompez pas, ce n’est pas le bon temps des colonies malgré l’âge avancé du capitaine mais bien une histoire moderne de notre temps.

En résumé, non Jean-Paul Guerlain n’est pas raciste. Oui le travail de nègre, il connait. Merci.
S’il embauche des ouvriers nègres (sans-papiers) dans ses usines pour fabriquer son parfum, c’est bien la preuve qu’il leur reconnait un certain talent (gratuit) pour fabriquer ses mixtures.

L’histoire parle pour lui, et ce ne sont pas quelques mots innocemment lachés au journal de 13 heures de la première chaine de télévision publique devant une journaliste hilare qui feront vaciller l’empire…
Oui, on peut tenir des propos racistes sur le service public sans que la directionne daigne réagir pour se désolidariser des dits propos. Un vrai enfumeur parfumeur ce Guerlain.

NDLR : On le mettra quand même en bonne place dans les prochains Y’a Bon Awards, dans une catégorie spécialement crée pour lui (parce qu’il le vaut bien) : Habit Nègre (1) !

(1) : Référence à Habit Rouge, le parfum pour homme de Guerlain
(2) : L’article du post.fr sur le travail des sans-papiers à Mayotte http://www.lepost.fr/article/2010/10/16/2267183_quand-des-negres-clandestins
-travaillaient-pour-monsieur-guerlain.html

A lire aussi...