Le racisme à heure de grande écoute sur France Ô

J’ai été la spectatrice de la triste émission de débat « L’hebdo « de France O intitulée « race : le mot et la chose »
Triste parce que sur le plateau de cette chaîne publique qui promeut la diversité, j’ai retrouvé le cavalier qui surgit hors de la nuit. Son nom, il le signe à la pointe de l’épée sur vos écrans de télé d’un Z qui veut dire Zemmour. Qu’est-il venu y faire ?… valider le concept de « race » et répandre un racisme télégénique.
Encore plus triste parce qu’aucun des journalistes présents ne lui a opposé une véritable contradiction.
Et le plus tristement triste est que les échanges se sont faits sous la haute autorité du directeur de la chaîne, également invité à débattre, et dont les interventions étaient très légères sur le plan des idées!!!

Zemmour a pu attaquer d’une part des thèses qui font aujourd’hui l’unanimité dans la communauté scientifique et d’autre part un idéal humaniste qui m’est cher sans être le moins du monde inquiété : «sciences évoluent. Ca ne veut pas dire que ce qui est dit par les scientifiques est parole d’évangile. Ça évoluera aussi dans 50 ans. Peut être qu’on sera aussi dubitatif sur ce que disent les scientifiques d’aujourd’hui » Les scientifiques comme Albert Jacquard qui ont fait exploser la pertinence du concept de race énonceraient donc des vérités provisoires ? oui, vous dit Zemmour. Mais vous ne pouvez le comprendre car il présente un fait qui sera établi dans le futur. Vous verrez quand on sera en 1900!

Dans ce monde de correction politique qui le dégoûte, il trouve du soutien auprès de son évangile à lui, le« petit Robert », … oui, oui Robert, pas le « petit Moustapha » sinon il ne le lirait pas !!! D’ailleurs ce dictionnaire est une source si sûre qu’il définit l’adjectif « noir » par les synonymes de « sale, obscur, sombre, ténébreux, triste, funèbre, funeste, mauvais méchant, atroce, odieux, pervers » et « blanc » par « laiteux, argenté, vierge, immaculé, innocent. »

Pour Zemmour encore : « Un raciste : ce n’est pas quelqu’un qui dit que les races existent mais qui dit qu’il y a une hiérarchie des races».

Force est de répondre à ce Monsieur que la classification raciale n’est pas neutre. Est-ce possible de classifier sans hiérarchiser ? de ne pas se poser la question de sa préférence pour l’un ou l’autre des groupes ainsi classés? sans juger leur valeur respective ? Posons-nous la question pour des classifications fondées sur un critère autre que « racial ». La réponse fait peur.
C’est bien le racisme qui fait exister les races. Et par conséquent croire au fondement biologique des races fait de vous un raciste.

Quoi qu’en pense Z, les militants anti-racistes ne se contredisent pas lorsqu’ils reprennent ces catégories de « blanc », de « noir », d’ « arabe », d’ « asiatique » etc Ils ne le font que dans le but de mettre en lumière ces phénomènes sociaux afin qu’on sache de qui on parle.

Mais Zemmour ne s’arrête pas là. Il rafraichit, sous des airs de « je me préoccupe des précaires et des ouvriers », les idées de l’extrême droite : « En France, il y a des groupes qui ont plus ou moins les moyens de se défendre contre l’ « étranger » , vous comprenez ce que je veux dire . […] C’est tout simplement de la bataille économique , sociale, sociologique […] c’est une offensive venue de l’extérieur».

Je me vois forcée après tant de mensonge de rappeler que mes grands parents algériens ont été des migrants du travail. Ils ne sont venus ni envahir la France, ni voler le travail des français, mais simplement pour y trouver un emploi et s’assurer un avenir meilleur.

A l’aube de 2009, il faut continuer de se battre pour que le racisme soit là où il doit être, au plus bas dans la hiérarchie des idées.

Pour en savoir plus cliquez sur ces liens :
http://franceo.rfo.fr/article1873.html

A lire aussi...