Nettoyage au kärcher de l’identité nationale: Sarkozy doit franciser son nom!

A Grenoble, ce vendredi 30 juillet, Nicolas Sarkozy vient de proposer que soit rendue possible la déchéance de la nationalité française pour les personnes d’origine étrangère. Soucieux du salut de leur âme, le maître de l’Elysée veut faire de la vie de ces enfants d’immigrés un purgatoire républicain visant à les purifier de leur pêché « originel ». Il faut souffrir pour être « digne d’être français ». Mû par une grande honnêteté intellectuelle et un courage politique inédit depuis…Le Pen, notre Président vient d’identifier LA cause de la délinquance : tout ce qui n’est pas blanc et d’origine européenne. Mais que les médisants n’y voient là aucun chauvinisme européen puisque les Roms aussi sont concernés !

M. Sarkozy éblouit par sa juste appréciation de la psychologie des délinquants de rue ! En menaçant de les déchoir de la nationalité française, il les touche là où ça fait mal car… c’est la pire dissuasion pour eux… plus que la mise en danger incessante intrinsèque à ce mode de vie, la privation de liberté ou de dessert. Nul doute que certains vont reprendre le droit chemin de l’école dès la rentrée, quitte à en forcer la grille. Pour ceux qui s’obstineront sur la voie de la délinquance, les Indivisibles suggèrent le rétablissement de la peine de mort. Résultat : la France sera à jamais débarrassée du crime et elle retrouvera l’allure d’un paisible village qui connaît son grand frisson annuel quand le curé et l’instituteur se disputent, cette douce France où tous portent un nom du calendrier chrétien, et prient l’identité nationale le dimanche.
Et oui !!!!, délinquant n’est pas français !!! Ceux qui s’avanceraient à citer le nom d’un bandit « de souche française» n’ont pas pris la peine d’en établir l’arbre généalogique ou de retrouver la nounou africaine qui a gardé l’individu déviant de 0 à 3 ans.
La vocation de délinquant n’est suscitée ni par la précarité, ni par le « bling-bling » valorisé par la société de consommation, ni par le désinvestissement des pouvoirs publics dans la réussite scolaire, la formation professionnelle et dans la lutte contre la ségrégation dans l’habitat et le racisme des recruteurs.
Et non !!!!, la délinquance et l’oisiveté sont cultivées dans des familles qui ont d’autres valeurs : ‘Ma Dalton porte un boubou ou une djellaba !!! et ‘Pa Dalton enseigne à ses fils le tir et la confection de cocktails molotov. Les choix politiques n’ont pas de prise là-dessus. C’est le Président lui-même qui vous le dit !!!
Les esprits tordus diront encore que celui-ci se sert d’une vieille recette pour se sortir d’une mauvaise passe. C’est mal connaître le Président de la République qui montrera l’exemple en francisant son nom, dans lequel les authentiques Français ne se reconnaissent pas et qui expulsera tous ses amis politiques « d’origine étrangère ». Un charter est en passe de reconduire Patrick Balkany, représentant d’une délinquance si propre sur elle qu’elle est à demi pardonnée, vers la Hongrie.

Pour en savoir plus cliquez sur ces liens :
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gZ-Fh78OH7lpFhCfAvAWpEz1Mz3Q
http://www.liberation.fr/societe/0101649756-sarkozy-veut-evaluer-les-droits-et-prestations-des-sans-papiers

A lire aussi...